Iguaque

 
Quand ?

Mars 2016

Combien de temps ?

Un jour entier.

Impressions ?

Trek difficile de part l’altitude (le lac est à environ 3600 m d’altitude) et les chemins de pierre sur lesquelles il faut jongler et s’accrocher pour monter un peu plus haut. Ne fait pas parti de plus beaux treks que j’ai fait mais on apprécie la vue et ces plantes de montagne tout particulièrement. Je conseille !

Quelques infos 

Iguaque est un parc national situé dans de département de Boyaca.

 

 

COMMENT VOUS Y RENDRE ?

 

Mes lectures sur les autres blogs voyages m’avaient poussée à me rendre au Paramo d’Oceta, mais par manque de temps j’ai dû éliminer cette option de mon itinéraire. C’est en discutant avec une personne de mon auberge de Bogota qu’elle me parle de ce parc d’Iguaque en me disant que c’est une alternative, moins grandiose mais tout aussi intéressante ! Je prends donc cette option.

Le plus simple est de vous y rendre depuis la Villa de Leyva. Des bus y partent quotidiennement le matin depuis la station de bus à 7h. Le prix de l’aller est de 4000 COP et le trajet dur une heure environ…Le petit bus fait ses arrêts, les personnes montent et descendent, tout va bien.

Le bus vous laissera sur la route principale (à environ une heure de marche de l’entrée du parc) et pour le retour c’est simple, le bus repasse à 16h sans faute. Il n’y a donc pas de temps à perdre !

 

L’ITINERAIRE

 

Une fois que le bus vous a déposé, vous avez environ 45 min voire une heure de marche, si vous prenez des photos, jusqu’à l’entrée du parc. L’entrée est de 42 000 COP. Si vous êtes étudiant, vous aurez droit à une réduction, la chance !! N’oubliez pas une copie de votre passeport, le numéro de ce dernier vous sera demadé. Vous aurez aussi droit à une explication en espagnol de la faune et la flore du parc, mais à vrai dire, je n’ai pas tout compris… Chaque sortie du parc est notée (vous devrez signer à la sortie), donc ne vous inquiétez pas, s’il vous arrive quelque chose et que vous n’êtes toujours pas rentré à 20h, on viendra vous chercher !!

IMG_3266

 
Le début de la marche est sous foret humide, c’est tranquille, voire un peu sportif !

C’est à partir du moment où on accède au paramo que la marche se corse. Non seulement l’altitude, à laquelle nous ne sommes pas habitués joue, mais l’itinéraire est du genre « je m’agrippe, je lève la jambe de 50 cm et je force sur mes bras pour monter un peu plus haut ». Vous verrez donc les « frailejon », ce sont des plantes avec les feuilles duvetés, et j’adooooore, trop beau !! Elles doivent en effet résister aux températures très basses des paramos. D’ailleurs, si vous restez bloqué la nuit, prenez les feuilles et posez les sur le sol pour vous constituer un matelas qui vous isolera du sol ! Conseil du guide que j’ai rencontré pendant la marche !

IMG_3323 IMG_3358 IMG_3365 IMG_3347 IMG_3336 IMG_3342

 
Après plus de 800 mètres de dénivelés, vous accèderez au lac sacré des Muiscas. Et là, vous êtes heureux !!! Admirez par vous-même le périple…

Pour ce qui est du temps, il m’a fallu 3 heures depuis l’entrée pour monter jusqu’au lac, puis pause déjeuner de 30 minutes et descente un peu plus rapide.

IMG_3363

 

 

 

 

 

 

MES CONSEILS

 

– Prévoyez bien de l’eau parce que c’est spoooort !!! Et un petit pique-nique qui sera votre récompense au sommet !!

– Attention, le parc n’accepte pas plus de 50 personnes par jour. Or, dès que le parc accepte des élèves (les écoles prévoient de temps à autre des excursions), cela peut vite faire du monde. Le plus simple est de se rendre à l’office du tourisme de la Villa de Leyva et de leur demander. Lorsque j’y suis allée, nous étions seulement 6 à faire le trek.

 

– Prévoyez une petite laine ! Si vous avez la force d’aller jusqu’au lac, vous verrez que le temps se rafraîchit grandement, il fait carrément froid, donc un coupe-vent fera l’affaire avec une petite écharpe. Apparemment j’ai eu beaucoup de chance avec le temps car d’habitude, parait-il, il pleut souvent l’après-midi…

 

– Prévoyez une bonne paire de chaussures. Pour ma part, mes baskets de running ont parfaitement fait l’affaire (elles sont si légères). Si vous souhaitez de vraies chaussures de marche, c’est aussi une autre option.

A votre tour de parler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.